E3 2017 : tout ce que l’on sait sur la Xbox One X

Lors de sa conférence d’ouverture de l’E3, Microsoft a fait toute la lumière sur sa prochaine console. Date de disponibilité, prix, design, jeux voilà tout ce qu’on a appris.

Une console, 42 jeux, 22 exclusivités. La conférence d’ouverture de l’E3 2017 de Microsoft a eu un air de marathon réalisé en sprintant. Avant de faire la part belle aux jeux, le géant américain s’est penché sur son projet Scorpio. Pas tant pour donner des détails techniques, qui avaient déjà été largement communiqués par Microsoft au site Eurogamer, en avril dernier, mais répondre à quelques-unes des questions qu’on se posait encore et éclairer quelques-unes des zones d’ombre résiduelles.

Voilà ce qu’on a appris, hier, 11 juin 2017 en suivant la conférence de Microsoft.

01net.com – La salle du Galen Center quelques minutes avant le début de la conférence de Microsoft.
Le nom définitif

Evidemment, la première chose qu’on a apprise sur le projet Scorpio, c’est son nom : Xbox One X. Les raisons derrière cette appellation sont aussi variées que le nombre de personnes à qui on pose la question chez Microsoft. « C’est le X de Microsoft et de la Xbox », « C’est le symbole de la puissance et de l’esprit d’ingénierie du groupe », nous a confié Hugues Ouvrard, Directeur Interactive Entertainment Business de Microsoft France. « C’est le facteur de puissance le plus élevé », lâchait Phil Spencer sur scène. Ou peut-être simplement que depuis Indiana Jones, un X marque toujours l’emplacement d’un trésor.

C’est en tout cas un nom qui ne sera pas forcément facile à prononcer, il va falloir travailler l’articulation.

Sa date de sortie et son prix

La Xbox One X sortira le 7 novembre prochain pour un peu moins de 500 euros. Si c’est environ deux fois le prix d’une Xbox One S et à peu près 100 euros de plus qu’une PS4 Pro. Microsoft justifie son positionnement tarifaire par la puissance embarquée. « La One X est la seule vraie console 4K du marché », a argumenté Hugues Ouvrard. Et elle offre un rapport puissance-prix sans équivalent, aussi bien dans le monde des consoles que des PC. Ce n’est d’ailleurs pas la console la plus chère jamais lancée. La PS3 était plus coûteuse à son lancement (600 euros) et même la Xbox One a été vendue à ce prix au lancement… avant de rapidement dévisser.

Xbox One X 2.jpg 01net.com – Adieu Scorpio, bonjour Xbox One X. La future console a désormais un nom officiel… et un boîtier.
A quoi ressemble-t-elle ?

Si on savait que la puce graphique de la Xbox One X afficherait une puissance assez colossale -pour une console- de six teraflops, si on savait également qu’elle embarquerait 12 Go de GDDR5 pour une bande passante de pas moins de 326 Go/s, on ne savait pas en revanche que Microsoft avait réussi un autre exploit technique.

Là où la Xbox One était si encombrante qu’on ne voyait qu’elle, la One X semble quasiment disparaître derrière sa manette. Pour y parvenir, Microsoft a dû faire appel à des technologies assez avancées, notamment pour le refroidissement, effectué par le biais d’une chambre à vapeur. Le genre de solution qu’on voit parfois dans les PC mais jamais dans une console grand public.

Pour l’heure, nous n’avons vu que des images de la console, mais Microsoft s’est plu à répéter que c’était la plus petite console qu’il a jamais conçue. En attendant de pouvoir la voir en vrai et l’approcher, on peut malgré tout saluer la performance, surtout quand on sait que l’alimentation est désormais intégrée.

La 4K via des mises à jour

Première vraie console 4K, la One X va voir son catalogue de jeux 4K grimper rapidement nous assure-t-on. Microsoft a annoncé que près d’une vingtaine de titres allait être mis à jour gratuitement pour offrir une expérience 4K. On trouve ainsi Gears of War 4, Forza Horizon 3, Minecraft, Resident Evil 7, etc. A chaque fois, Microsoft annonce de la 4K à 60 images par seconde. Une annonce très volontaire qui laisse un peu songeur malgré la puissance de la bête.

Le « processus pour que le jeu soit compatible avec la Xbox One X est très simple pour les développeurs » nous a assuré Hugues Ouvrard, et s’inscrit parfaitement dans la mentalité des mises à jour régulières et la volonté de toujours proposer le meilleur jeu possible, continuait-il.

Xbox One X Master chief.jpg 01net.com – Lors de la conférence, le Master Chief n’a fait qu’une brève apparition, pour rappeler que la One X s’inscrit dans un héritage.
Pas de grosses nouvelles licences maison…

Microsoft est suffisamment confiant dans le pouvoir d’attraction de sa nouvelle console pour ne pas avoir mis sur la table de nouvelle licence maison triple A. Les grands noms qui ont fait les générations précédentes de Xbox ne sont pas là non plus. On n’a vu ni Halo, ni Gears, par exemple. Seul Forza a répondu présent avec un titre il est vrai assez incroyable de réalisme.

Pour Hugues Ouvrard, ce n’est pas un problème, pour au moins deux raisons. La première est que les exclusivités ne sont pas forcément le premier critère d’achat d’une console, nous a-t-il laissé entendre. Ce qui est tout de même assez paradoxal quand on voit avec quelle insistance Microsoft joue du « exclusive » lors de ses présentations et qu’on sait à quel point Sony et Microsoft se livrent une guerre sans merci pour négocier des exclusivités qui ne sont souvent que temporaires.

01net.com – Passé par l’Oculus Rift en réalité virtuelle, le petit renard revient dans un jeu de plate-forme familial, qui a du potentiel, mais ne paraît pas avoir l’étoffe d’un blockbuster.
La seconde raison est finalement plus convaincante. « Tous les blockbusters, tous les jeux multi-plate-forme seront plus beaux sur One X. », nous a-t-il affirmé. Les jeux d’Activision, qui n’ont pas été cités pendant la conférence par ailleurs, seront « meilleurs sur One X », a poursuivi Hugues Ouvrard, avant de conclure : « La Xbox One X sera la plate-forme où les jeux seront les plus beaux, les plus fluides et les plus agréables à jouer ».
C’est vrai que dans un duel où les graphismes et la puissance sont largement mis en avant, la Xbox One X est désormais – sur le papier tout au moins, au-dessus du lot.

Toutefois, il faudra attendre encore un an au moins pour voir débarquer les titres tirant tout le parti de cette nouvelle plate-forme.

Xbox One, une famille éclatée ?

La Xbox One X est 40% plus puissante que la PS4 Pro. Autant dire qu’il y a un léger gain de puissance par rapport à la Xbox One S. Pour autant, Microsoft prend les devants en indiquant qu’il ne va pas y avoir de fragmentation entre la console d’entrée de gamme et la nouvelle venue. Tous les jeux tourneront sur l’une et l’autres des Xbox One.

« Il y aura des différences de définition, de degré de réalisme dans les jeux entre One S et One X, mais pas de gameplay », nous a ainsi expliqué Hugues Ouvrard. Autrement dit, les jeux seront moins beaux sur One S, mais identiques.

C’est la volonté affichée pour l’heure en tout cas. Mais sur le plus long terme, il est possible que la situation évolue différemment. Car, pour Microsoft, la Xbox One X va définir un nouveau standard, au vu des retours positifs des développeurs ces derniers mois.

Comme pour nous rassurer, le représentant de la société de Redmond nous a indiqué que la Xbox One S tirera elle aussi profit de ces mises à jour « 4K », non pas pour afficher des titres en UltraHD, néanmoins les jeux seront également plus beaux sur cette plate-forme.

La réalité virtuelle, c’est pour l’an prochain

C’était la grande absente de la conférence de Microsoft hier : la réalité virtuelle est restée dans les tiroirs. Néanmoins, le géant de Redmond ne semble pas avoir dévié de l’objectif fixé par Phil Spencer il y a quelques mois. La réalité virtuelle ce sera en 2018 sur Xbox One.

Pour l’heure, la société américaine veut d’abord « favoriser la création de plus de jeux en réalité virtuelle, pour qu’elle se développe » analysait Hugues Ouvrard. Le porte-parole de Microsoft déroulait ensuite la stratégie retenue : développer le plus grande nombre d’applications pour la plate-forme la plus populaire, à savoir le PC. Ensuite, quand les titres seront prêts, il sera plus facile de les porter vers la Xbox One (X et S) grâce aux applications universelles de Windows 10 et au fait que les architectures de la Xbox One et des PC sont proches.

« Microsoft veut donner toutes ses chances à la VR », a temporisé Hugues Ouvrard, qui nous a rappelé la volonté de démocratiser la réalité virtuelle grâce à des casques moins chers sur Windows. Est-ce que cela veut dire que le futur casque de VR de la Xbox One sera moins cher que la solution existante chez Sony ? C’est possible, on peut l’espérer.

01net.com – La puce custom de la Xbox One X a droit à un système de refroidissement aussi performant que peu courant…
Une compatibilité familiale réaffirmée

Microsoft l’a dit et redit, la Xbox One X s’inscrit dans une famille. C’est la Rolls des Xbox, en quelque sorte. Il est donc logique qu’elle soit compatible avec tous les accessoires déjà existants sur le marché. Vous pourrez ainsi utiliser les manettes Xbox One et One S. Et comme pour définitivement faire entrer ça dans nos têtes, le Duke, manette gigantesque de la première Xbox, va revenir en force grâce à un accessoiriste. Pourquoi ? C’est notre point suivant.

Microsoft mise sur la rétrocompatibilité jusqu’aux origines

Ce ne sera – a priori – pas exclusif à la One X, mais Microsoft a annoncé que son programme de rétrocompatibilité s’enrichissait pour désormais comprendre les jeux de la première Xbox. En plus des près de 400 jeux Xbox 360 disponibles, il sera – au lancement de la One X, selon toute vraisemblance – possible de rejouer à des titres comme Crimson Skies High Road to Revenge, jeu phare de cette console.

Les scénarios seront les mêmes que pour les jeux Xbox 360. Il faudra soit avoir le jeu d’origine (au format DVD ou dématérialisé – ce qui a priori ne s’applique pas pour les titres Xbox), soit le racheter.

Une fois encore Microsoft met en avant la simplicité du processus pour les développeurs et l’intérêt pour les joueurs. Non pas seulement pour flatter leur nostalgie, mais pour permettre aux plus jeunes des gamers de se faire une culture vidéoludique en se frottant aux grands anciens. On attend la liste des jeux concernés avec impatience.

01net.com – La Xbox première du nom va revivre au travers du programme de rétrocompatibilité de la Xbox One.
A qui se destine la Xbox One X ?

La nouvelle console de Microsoft est un peu le chaînon manquant entre la Xbox One et le PC de gaming. Toutefois, elle demeure une console, a tenu à préciser Hugues Ouvrard. C’est-à-dire qu’elle se veut plus « sociale ». Elle permet en tout cas à Microsoft de proposer à la communauté des joueurs sur console de se rapprocher davantage du flamboyant monde PC. La proximité entre ces deux mondes est d’autant plus forte que la One X, comme la One S, tourne sous Windows 10.

Le représentant de Microsoft reconnaît toutefois qu’elle séduira dans un premier temps les plus gros fans avant d’étendre son pouvoir de séduction sur un public plus large – au fur et à mesure des baisses de prix ? Peut-être.

La suite est déjà dans les tuyaux

« Nous avons commencé à travailler sur le projet Scorpio en 2012, avant la sortie de la Xbox One », nous a indiqué Hugues Ouvrard. « Nous n’attendons pas d’avoir lancé un produit pour développer son successeur ». La Xbox One Y, comme on pourrait l’appeler, est donc déjà en route.

Au vu de la nouvelle stratégie itérative, elle pourrait tout à fait s’inscrire dans la famille Xbox One et faire glisser vers le bas la Xbox One X au détriment de la Xbox One S. Mais elle n’arrivera pas avant quelques années, alors en attendant « autant profiter de la One X », souriait Hugues Ouvrard.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s