à la Une

First blog post

This is the post excerpt.

Publicités

This is your very first post. Click the Edit link to modify or delete it, or start a new post. If you like, use this post to tell readers why you started this blog and what you plan to do with it.

post

E3 2017 : tout ce que l’on sait sur la Xbox One X

Lors de sa conférence d’ouverture de l’E3, Microsoft a fait toute la lumière sur sa prochaine console. Date de disponibilité, prix, design, jeux voilà tout ce qu’on a appris.

Une console, 42 jeux, 22 exclusivités. La conférence d’ouverture de l’E3 2017 de Microsoft a eu un air de marathon réalisé en sprintant. Avant de faire la part belle aux jeux, le géant américain s’est penché sur son projet Scorpio. Pas tant pour donner des détails techniques, qui avaient déjà été largement communiqués par Microsoft au site Eurogamer, en avril dernier, mais répondre à quelques-unes des questions qu’on se posait encore et éclairer quelques-unes des zones d’ombre résiduelles.

Voilà ce qu’on a appris, hier, 11 juin 2017 en suivant la conférence de Microsoft.

01net.com – La salle du Galen Center quelques minutes avant le début de la conférence de Microsoft.
Le nom définitif

Evidemment, la première chose qu’on a apprise sur le projet Scorpio, c’est son nom : Xbox One X. Les raisons derrière cette appellation sont aussi variées que le nombre de personnes à qui on pose la question chez Microsoft. « C’est le X de Microsoft et de la Xbox », « C’est le symbole de la puissance et de l’esprit d’ingénierie du groupe », nous a confié Hugues Ouvrard, Directeur Interactive Entertainment Business de Microsoft France. « C’est le facteur de puissance le plus élevé », lâchait Phil Spencer sur scène. Ou peut-être simplement que depuis Indiana Jones, un X marque toujours l’emplacement d’un trésor.

C’est en tout cas un nom qui ne sera pas forcément facile à prononcer, il va falloir travailler l’articulation.

Sa date de sortie et son prix

La Xbox One X sortira le 7 novembre prochain pour un peu moins de 500 euros. Si c’est environ deux fois le prix d’une Xbox One S et à peu près 100 euros de plus qu’une PS4 Pro. Microsoft justifie son positionnement tarifaire par la puissance embarquée. « La One X est la seule vraie console 4K du marché », a argumenté Hugues Ouvrard. Et elle offre un rapport puissance-prix sans équivalent, aussi bien dans le monde des consoles que des PC. Ce n’est d’ailleurs pas la console la plus chère jamais lancée. La PS3 était plus coûteuse à son lancement (600 euros) et même la Xbox One a été vendue à ce prix au lancement… avant de rapidement dévisser.

Xbox One X 2.jpg 01net.com – Adieu Scorpio, bonjour Xbox One X. La future console a désormais un nom officiel… et un boîtier.
A quoi ressemble-t-elle ?

Si on savait que la puce graphique de la Xbox One X afficherait une puissance assez colossale -pour une console- de six teraflops, si on savait également qu’elle embarquerait 12 Go de GDDR5 pour une bande passante de pas moins de 326 Go/s, on ne savait pas en revanche que Microsoft avait réussi un autre exploit technique.

Là où la Xbox One était si encombrante qu’on ne voyait qu’elle, la One X semble quasiment disparaître derrière sa manette. Pour y parvenir, Microsoft a dû faire appel à des technologies assez avancées, notamment pour le refroidissement, effectué par le biais d’une chambre à vapeur. Le genre de solution qu’on voit parfois dans les PC mais jamais dans une console grand public.

Pour l’heure, nous n’avons vu que des images de la console, mais Microsoft s’est plu à répéter que c’était la plus petite console qu’il a jamais conçue. En attendant de pouvoir la voir en vrai et l’approcher, on peut malgré tout saluer la performance, surtout quand on sait que l’alimentation est désormais intégrée.

La 4K via des mises à jour

Première vraie console 4K, la One X va voir son catalogue de jeux 4K grimper rapidement nous assure-t-on. Microsoft a annoncé que près d’une vingtaine de titres allait être mis à jour gratuitement pour offrir une expérience 4K. On trouve ainsi Gears of War 4, Forza Horizon 3, Minecraft, Resident Evil 7, etc. A chaque fois, Microsoft annonce de la 4K à 60 images par seconde. Une annonce très volontaire qui laisse un peu songeur malgré la puissance de la bête.

Le « processus pour que le jeu soit compatible avec la Xbox One X est très simple pour les développeurs » nous a assuré Hugues Ouvrard, et s’inscrit parfaitement dans la mentalité des mises à jour régulières et la volonté de toujours proposer le meilleur jeu possible, continuait-il.

Xbox One X Master chief.jpg 01net.com – Lors de la conférence, le Master Chief n’a fait qu’une brève apparition, pour rappeler que la One X s’inscrit dans un héritage.
Pas de grosses nouvelles licences maison…

Microsoft est suffisamment confiant dans le pouvoir d’attraction de sa nouvelle console pour ne pas avoir mis sur la table de nouvelle licence maison triple A. Les grands noms qui ont fait les générations précédentes de Xbox ne sont pas là non plus. On n’a vu ni Halo, ni Gears, par exemple. Seul Forza a répondu présent avec un titre il est vrai assez incroyable de réalisme.

Pour Hugues Ouvrard, ce n’est pas un problème, pour au moins deux raisons. La première est que les exclusivités ne sont pas forcément le premier critère d’achat d’une console, nous a-t-il laissé entendre. Ce qui est tout de même assez paradoxal quand on voit avec quelle insistance Microsoft joue du « exclusive » lors de ses présentations et qu’on sait à quel point Sony et Microsoft se livrent une guerre sans merci pour négocier des exclusivités qui ne sont souvent que temporaires.

01net.com – Passé par l’Oculus Rift en réalité virtuelle, le petit renard revient dans un jeu de plate-forme familial, qui a du potentiel, mais ne paraît pas avoir l’étoffe d’un blockbuster.
La seconde raison est finalement plus convaincante. « Tous les blockbusters, tous les jeux multi-plate-forme seront plus beaux sur One X. », nous a-t-il affirmé. Les jeux d’Activision, qui n’ont pas été cités pendant la conférence par ailleurs, seront « meilleurs sur One X », a poursuivi Hugues Ouvrard, avant de conclure : « La Xbox One X sera la plate-forme où les jeux seront les plus beaux, les plus fluides et les plus agréables à jouer ».
C’est vrai que dans un duel où les graphismes et la puissance sont largement mis en avant, la Xbox One X est désormais – sur le papier tout au moins, au-dessus du lot.

Toutefois, il faudra attendre encore un an au moins pour voir débarquer les titres tirant tout le parti de cette nouvelle plate-forme.

Xbox One, une famille éclatée ?

La Xbox One X est 40% plus puissante que la PS4 Pro. Autant dire qu’il y a un léger gain de puissance par rapport à la Xbox One S. Pour autant, Microsoft prend les devants en indiquant qu’il ne va pas y avoir de fragmentation entre la console d’entrée de gamme et la nouvelle venue. Tous les jeux tourneront sur l’une et l’autres des Xbox One.

« Il y aura des différences de définition, de degré de réalisme dans les jeux entre One S et One X, mais pas de gameplay », nous a ainsi expliqué Hugues Ouvrard. Autrement dit, les jeux seront moins beaux sur One S, mais identiques.

C’est la volonté affichée pour l’heure en tout cas. Mais sur le plus long terme, il est possible que la situation évolue différemment. Car, pour Microsoft, la Xbox One X va définir un nouveau standard, au vu des retours positifs des développeurs ces derniers mois.

Comme pour nous rassurer, le représentant de la société de Redmond nous a indiqué que la Xbox One S tirera elle aussi profit de ces mises à jour « 4K », non pas pour afficher des titres en UltraHD, néanmoins les jeux seront également plus beaux sur cette plate-forme.

La réalité virtuelle, c’est pour l’an prochain

C’était la grande absente de la conférence de Microsoft hier : la réalité virtuelle est restée dans les tiroirs. Néanmoins, le géant de Redmond ne semble pas avoir dévié de l’objectif fixé par Phil Spencer il y a quelques mois. La réalité virtuelle ce sera en 2018 sur Xbox One.

Pour l’heure, la société américaine veut d’abord « favoriser la création de plus de jeux en réalité virtuelle, pour qu’elle se développe » analysait Hugues Ouvrard. Le porte-parole de Microsoft déroulait ensuite la stratégie retenue : développer le plus grande nombre d’applications pour la plate-forme la plus populaire, à savoir le PC. Ensuite, quand les titres seront prêts, il sera plus facile de les porter vers la Xbox One (X et S) grâce aux applications universelles de Windows 10 et au fait que les architectures de la Xbox One et des PC sont proches.

« Microsoft veut donner toutes ses chances à la VR », a temporisé Hugues Ouvrard, qui nous a rappelé la volonté de démocratiser la réalité virtuelle grâce à des casques moins chers sur Windows. Est-ce que cela veut dire que le futur casque de VR de la Xbox One sera moins cher que la solution existante chez Sony ? C’est possible, on peut l’espérer.

01net.com – La puce custom de la Xbox One X a droit à un système de refroidissement aussi performant que peu courant…
Une compatibilité familiale réaffirmée

Microsoft l’a dit et redit, la Xbox One X s’inscrit dans une famille. C’est la Rolls des Xbox, en quelque sorte. Il est donc logique qu’elle soit compatible avec tous les accessoires déjà existants sur le marché. Vous pourrez ainsi utiliser les manettes Xbox One et One S. Et comme pour définitivement faire entrer ça dans nos têtes, le Duke, manette gigantesque de la première Xbox, va revenir en force grâce à un accessoiriste. Pourquoi ? C’est notre point suivant.

Microsoft mise sur la rétrocompatibilité jusqu’aux origines

Ce ne sera – a priori – pas exclusif à la One X, mais Microsoft a annoncé que son programme de rétrocompatibilité s’enrichissait pour désormais comprendre les jeux de la première Xbox. En plus des près de 400 jeux Xbox 360 disponibles, il sera – au lancement de la One X, selon toute vraisemblance – possible de rejouer à des titres comme Crimson Skies High Road to Revenge, jeu phare de cette console.

Les scénarios seront les mêmes que pour les jeux Xbox 360. Il faudra soit avoir le jeu d’origine (au format DVD ou dématérialisé – ce qui a priori ne s’applique pas pour les titres Xbox), soit le racheter.

Une fois encore Microsoft met en avant la simplicité du processus pour les développeurs et l’intérêt pour les joueurs. Non pas seulement pour flatter leur nostalgie, mais pour permettre aux plus jeunes des gamers de se faire une culture vidéoludique en se frottant aux grands anciens. On attend la liste des jeux concernés avec impatience.

01net.com – La Xbox première du nom va revivre au travers du programme de rétrocompatibilité de la Xbox One.
A qui se destine la Xbox One X ?

La nouvelle console de Microsoft est un peu le chaînon manquant entre la Xbox One et le PC de gaming. Toutefois, elle demeure une console, a tenu à préciser Hugues Ouvrard. C’est-à-dire qu’elle se veut plus « sociale ». Elle permet en tout cas à Microsoft de proposer à la communauté des joueurs sur console de se rapprocher davantage du flamboyant monde PC. La proximité entre ces deux mondes est d’autant plus forte que la One X, comme la One S, tourne sous Windows 10.

Le représentant de Microsoft reconnaît toutefois qu’elle séduira dans un premier temps les plus gros fans avant d’étendre son pouvoir de séduction sur un public plus large – au fur et à mesure des baisses de prix ? Peut-être.

La suite est déjà dans les tuyaux

« Nous avons commencé à travailler sur le projet Scorpio en 2012, avant la sortie de la Xbox One », nous a indiqué Hugues Ouvrard. « Nous n’attendons pas d’avoir lancé un produit pour développer son successeur ». La Xbox One Y, comme on pourrait l’appeler, est donc déjà en route.

Au vu de la nouvelle stratégie itérative, elle pourrait tout à fait s’inscrire dans la famille Xbox One et faire glisser vers le bas la Xbox One X au détriment de la Xbox One S. Mais elle n’arrivera pas avant quelques années, alors en attendant « autant profiter de la One X », souriait Hugues Ouvrard.

Le « dab », plus qu’un geste, un phénomène

Apparu aux États-Unis, ce geste abstrait a rapidement traversé les frontières, trouvant un fort écho chez les jeunes.

24 September 2016 - Premier League - Manchester United v Leicester City - Paul Pogba and Jesse Lingard of Manchester United celebrate with a trademark 'dab' - Photo: Marc Atkins / Offside.

ZOOM

24 September 2016 – Premier League – Manchester United v Leicester City – Paul Pogba and Jesse Lingard of Manchester United celebrate with a trademark ‘dab’ – Photo: Marc Atkins / Offside. / Marc Atkins/Offside/Presse sports

«Dès qu’ils donnent une bonne réponse, ils posent un “dab”… » Sourire en coin, Arnaud exagère volontairement le propos. Des « dabs », ce professeur de biologie en banlieue parisienne en a vu défiler dans sa classe cette année. Mais qu’est-ce que le dab, au juste ? Oubliez le distributeur automatique de billets : pour les plus jeunes, ce mot évoque quelque chose de bien plus distrayant. Quelque part entre le pas de danse et la pose, le dab est un mouvement d’une grande simplicité : tendez le bras gauche vers l’arrière, pliez le bras droit et placez votre visage d’un geste rapide sous le creux du coude. Félicitations, vous venez peut-être de « poser » votre premier dab.

Ce geste puise ses origines dans le hip-hop américain, du côté d’Atlanta où un groupe de rap l’a popularisé au cours de l’été 2015. Devenu viral sur Internet et les réseaux sociaux, il est très vite repris par les sportifs aux États-Unis, où les stars du basket et du football américain l’utilisent pour célébrer leurs exploits. Surfant sur ce geste devenu tendance, les acteurs, les chanteurs et même les politiques (Hillary Clinton pendant la campagne présidentielle par exemple) y vont tour à tour de leur petit dab, en public ou à la télévision.

En Europe, notamment en France, il est surtout popularisé par le footballeur Paul Pogba, tête d’affiche de l’équipe de France et du club anglais Manchester United. Depuis plus d’un an, ce génie du ballon rond a pris l’habitude de « dabber » devant les supporteurs et les caméras pour célébrer ses buts. Succès garanti auprès de ses nombreux fans.

Surveillant dans un collège à Lyon, Vladimir confirme la grande popularité de cette gestuelle : « Ils sont nombreux à avoir ”dabbé” sur la photo de classe ! Les élèves le font pour tout et n’importe quoi, c’est un phénomène de mode, un peu comme le “j’t’ai cassé” de Brice de Nice(1) qu’ils reprenaient sans cesse il y a quelques années. »

À notre avis

Manifestation d’un ego, expression d’une victoire, le dab est surtout utilisé par les jeunes pour épater la galerie. Le dab est le geste « cool » par excellence. Son côté très populaire explique le fait qu’il soit beaucoup repris par ceux qui veulent se donner une bonne image chez les jeunes. Comme tous les phénomènes de mode, il disparaîtra sans doute aussi vite qu’il est arrivé, dès lors qu’une nouveauté l’aura rendu désuet.

(1) Comédie de James Huth (2005), avec Jean Dujardin dans le rôle principal.

Est-ce la voiture de police la plus cool au monde?

6c392001-f45b-4404-b248-d0cb14d86967_JDX-NO-RATIO_WEB.jpg

Ces dernières années, on a pu découvrir que de riches services de sécurité des pays arabo-persiques s’équipaient de rutilantes McLaren, Lamborghini ou Ferrari dans leurs flottes de véhicules d’interception pour certains ou pour frimer sur les réseaux électroniques dans une stratégie publicitaire pour d’autres.

Or, l’Île de Man, petit territoire au centre des îles britanniques, mieux connue pour sa fabuleuse et complètement démente course de motos annuelle (parfois mortelle), vient de s’équiper d’un véhicule d’interception typiquement britannique et totalement redoutable en performance, une BAC Mono.

Briggs Automotive Company (BAC) construit des monoplaces routières très légères, et malgré un simple moteur 2,3 litres Ford de 305 chevaux, celles-ci performent sur circuit mieux que les super voitures sport de millionnaires. À seulement 545 kg sans pilote, le 0-100 km/h s’évapore sans difficulté en moins de trois petites secondes.

Autrement dit, cette Mono est une voiture de course avec une plaque d’immatriculation!

Pub mobile de conduite responsable

Cependant, la voiture est aux antipodes de la voiture de police. Le conducteur n’entre et ne quitte sa Mono qu’après des contorsions et, bien entendu, inutile d’y loger un contrevenant.

Le but réel de cet achat par le service de police de l’Île de Man sera d’apparaître dans des foires ou des événements publics pour susciter le dialogue de conduite responsable au volant avec les citoyens de l’Île.

Si le communiqué du service indique que la Mono servira également sur la route comme n’importe quelle voiture de patrouille, nul doute que ce bolide n’aura aucune difficulté à rattraper un motocycliste délinquant.

Pour ou contre les devoirs à la maison ?

Finis les devoirs à la maison ? Ce n’est pas si sûr ! Même si Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’éducation nationale, a annoncé qu’il voulait supprimer les devoirs à la maison pour les collégiens, les syndicats se montrent plus perplexe. Qui va encadrer les élèves ? c’est le thème du + INFO.

Le ministre de l’éducation nationale l’a annoncé vendredi dernier en marge du congrès de la Fédération des parents d’élèves de l’enseignement public. Jean-Michel Blanquer veut lutter contre le décrochage scolaire et les inégalités qui existent entre les familles qui ont du temps à consacrer tout les soirs à leurs enfants pour faire les devoirs, et ceux qui n’en ont pas.

A partir de la rentrée prochaine, les devoirs seront réalisés dans l’établissement. Par qui et comment ? pour l’instant, ça reste assez flou. Ce seront soit des employés du périscolaire qui aident déjà certains enfants à faire les devoirs ou des surveillants qui se chargeront d’accompagner les élèves. Sur ce dossier, il y a consensus, puisque aussi bien les syndicats d’enseignants que les parents d’élèves sont pour.

Des devoirs accompagnés dans les REP

La mesure s’applique déjà à certains élèves du secondaire. C’est le cas dans les collèges classés en REP, réseau d’éducation prioritaire, où des étudiants et des volontaires vérifient chaque soir que les élèves ont bien fait leurs devoirs. Apparemment, les résultats s’en ressentent puisque dans ces établissements, le taux de réussite au brevet des collèges est nettement supérieur à celui des collèges qui ne bénéficient pas du dispositif d’accompagnement.

Pour ou contre les devoirs à la maison ?

Le « slime », la pâte gluante et élastique qui séduit le web et les cours de récré

Comme toute tendance, le Slime compte ses traditionalistes, adeptes d'une texture translucide et verte fluo, conformément à Ghost Busters, et ses réformateurs qui s'autorisent toutes les excentricités, selon les mouvances.

Comme toute tendance, le Slime compte ses traditionalistes, adeptes d’une texture translucide et verte fluo, conformément à Ghost Busters, et ses réformateurs qui s’autorisent toutes les excentricités, selon les mouvances.

Dave Hax

Après les bracelets rainbow loom, voici venu le temps du slime, une pâte visqueuse à souhait que petits et grands fabriquent eux-mêmes et malaxent pendant des heures. Sur le net, les tutos et publications Instagram se multiplient.

En 1984, dans Ghost Busters, la bande de SOS Fantômes avait pour mission de capturer un redoutable fantôme ectoplasme vert fluo du nom de Slimer. Aujourd’hui, le slime, en hommage au spectre visqueux, est une pâte gluante et élastique qui cartonne dans les cours de récré et affole la toile.

Aux Etats-Unis -et donc sans doute bientôt chez nous- la tendance, débutée fin 2016, s’est muée en phénomène de société. Le slime amuse les enfants et adolescents et rassure des parents heureux de voir leur progéniture se lancer dans les loisirs créatifs. Certains y voient même un rempart contre la zombification d’enfants d’habitude skotchés à leurs écrans.

Caca de licorne et micro perles

Pour prendre le pouls de cette étonnante tendance, un tour sur les réseaux sociaux suffit. Depuis des semaines, les tutoriels se multiplient sur Youtube dans des vidéos devenues virales. Sur Instagram, les publications fleurissent et récoltent des millions de likes.

Le tout sous le hashtag #oddlysatisfying (étrangement apaisant). Malaxer du slime serait un anti-stress très efficace, et entraînerait chez certains les même stimulis que L’ASMR, cette technique de relaxation par le son.

Comme toute tendance, le slime compte ses traditionalistes, adeptes d’une texture translucide et verte fluo, conformément à Ghost Busters, et ses réformateurs qui s’autorisent toutes les excentricités, selon les mouvances.

Pour la version « caca de licorne », mélangez les colorants fluos, pour un Galaxy slime, lâchez-vous sur les paillettes. Enfin pour un Crunchy slime, un slime croustillant, ajoutez des micro perles ou des cristaux à votre pâte. Certains poussent même le vice à coupler le slime avec les fameux rainbow loom, ces bracelets en élastiques que s’arrachaient les enfants, et les stars, il y a deux ans.

La colle en rupture de stock

Selon le cabinet d’étude de marché NPD, le slime est d’ailleurs bien parti pour atteindre le même niveau de popularité que ces bracelets rainbow loom ou les livres de coloriages, comme le révèle un article des Echos.

Sceptique? Il suffit de chercher « comment faire du slime » dans Google pour réaliser l’ampleur du phénomène. Les premières lettres à peine tapées, le moteur de recherche suggère automatiquement de concocter soi-même la visqueuse mixture.

Les premières lettres à peine tapées, le moteur de recherche suggère automatiquement de concocter soi-même la visqueuse mixture.

Les premières lettres à peine tapées, le moteur de recherche suggère automatiquement de concocter soi-même la visqueuse mixture.

Google

Dans les sujets phares de Google, « slime« , « how to make slime » et ses dérivés sont en progression constante, des Etats-Unis à l’Asie -les Indonésiens, notamment, semblent virer serial slimer– à l’Europe.

En France, sur l’échelle Google Trends qui mesure la fréquence à laquelle un terme est recherché, « comment faire du slime » est ainsi passé du niveau 9 au niveau 100 -le maximum- en à peine trois mois. La Corse semble particulièrement s’intéresser au phénomène et comptabilise le plus de recherches (100), devant la Lorraine (67)

Sur les trois derniers mois, l'intérêt grandissant pour le slime s'illustre par la nette hausse des recherches associées sur Google

Sur les trois derniers mois, l’intérêt grandissant pour le slime s’illustre par la nette hausse des recherches associées sur Google

Google Trends

L’engouement est tel que l’entreprise qui commercialise la colle transparente Elmer’s, ingrédient indispensable de la recette, a annoncé avoir doublé sa production depuis décembre. Aux Etats-Unis, le produit est même en rupture de stock dans plusieurs enseignes du pays.

Certains, flairant le juteux business, proposent des slimes prêts à l’emploi, sur les sites de création comme Etsy ou au marché noir dans les cours de récré.

Facile à faire mais…

Mais commander son slime c’est passer à côté de l’intérêt de cette tendance: le faire soi-même. Pour cela, rien de bien compliqué, fabriquer cette pâte visqueuse est on ne peut plus simple et très rapide. De nombreuses recettes existent, mais la plus courante mixe eau chaude, colle liquide, colorant et borax, un détachant en poudre.

En France, le borax est compliqué à dénicher. Et c’est tant mieux car le produit à la fâcheuse tendance à déclencher des allergies, voire des brûlures. Pour éviter toutes mésaventures, il suffit de le remplacer par de la fécule de maïs ou de la mousse à raser.

Même dans cette version a priori inoffensive, le slime, à base de colle, ne doit être ni inhalé, ni porté à la bouche. Pour éviter tous risques d’allergies, il est conseillé de bien se laver les mains après avoir joué avec et de s’en débarrasser au bout de quelques jours, sous peine de se retrouver avec une masse difforme couverte de poussières et autres peluches.

Une première de collège frappée à trois reprises par un élève

08/03/2017 à 10h09
Un élève du collège Daniel Féry à Limeil-Brévannes (Val-de-Marne) a été interpellé pour l'agression du chef d'établissement.